Jeux Olympiques : le CIO impose une neutralité politique lors des compétitions

Jeux Olympiques : le CIO impose une neutralité politique lors des compétitions

Le Comité International Olympique (CIO) a annoncé l’interdiction pour les athlètes de faire passer des messages politiques ou sociaux lors des Jeux olympiques de Tokyo et des Jeux d'hiver de Pékin.

Les JO de Tokyo et ceux de Pékin (2022) se dérouleront sous le signe de la neutralité politique. Le Comité International Olympique (CIO) a annoncé ce jeudi qu’aucun athlète n’aura le droit de manifester ou de transmettre quelconque message politique au cours des compétitions. Une décision prise par les athlètes eux-mêmes.

En effet, suite aux demandes d’assouplissement de la règle 50 de la charte olympique qui interdit toute « manifestation ou propagande politique, religieuse ou raciale » sur les sites olympiques, une consultation a été menée auprès de 3547 athlètes. 70% d’entre eux soutiennent une neutralité politique au cours des compétitions. « La majorité des athlètes participants ne pense pas qu'il soit approprié pour des sportifs d'exprimer des vues personnelles pendant la cérémonie d'ouverture, sur le podium ou sur un terrain de sport », a déclaré le CIO dans un communiqué. Et d’ajouter, « les personnes interrogées tendent à penser qu'il est approprié que les athlètes manifestent ou expriment leurs opinions dans les médias, lors de conférences de presse et dans les zones mixtes ».

La commission exécutive a toutefois décidé d’adapter le serment olympique pour y intégrer des messages sur l’inclusion et la non-discrimination. Des tenues siglées avec des messages inclusifs et des mots tels que « paix », « solidarité » et « égalité » seront également fournies aux sportifs.

PUBLICITÉ

Légende image principale: franceculture.fr

Vous avez aimé? Partagez :

À voir aussi sur Outdooors :

Ça pourrait t'intéresser :